Il faut être attentif à ne pas devenir
indifférent à la misère,
à ne pas s'habituer
Pédiatre grenoblois engagé depuis 1998 comme
volontaire du RI dans des actions en Equateur, en
Afrique subsaharienne et à Madagascar, l’auteur propose une solution pour lutter contre
la faim par l’utilisation
d’extraits de luzerne.
      Nous ne pouvons pas rester indifférents c’est notre intérêt d’aider ces populations à vivre chez elles car la terre d’Europe ne pourra pas toutes les accueillir. La bonne volonté ne suffit pas. Vouloir aider c’est bien, mais surtout savoir comment.
Comme me disait un ami médecin à Lomé, au Togo, il est important de nous aider pour deux raisons:
   • Vous nous montrez que vous n'oubliez pas.
    • Vous nous sortez de notre indifférence.
       Pour éviter les pièges, il est important d’aller sur place, dans le pays.Il faut être réaliste, surtout savoir bien écouter pour dépister et éviter les personnes corrompues. Il faut être vigilant et n’engager des actions qu'avec des personnes de confiance, des religieux, notamment.
      Il faut être attentif à ne pas devenir indifférent à la misère, à ne pas s'habituer.
      En tant que médecin, j’ai deux priorités:
    • L’apport en eau potable.
    • La lutte contre la malnutrition

Donnons de l’eau
      En effet, l’eau c’est la vie. Quand dans un pays, les conditions d’apport en eau potable et d’assainissement sont les mêmes que celIes nous avions en France au Moyen Age on trouve encore les mêmes maladies.

 
....   

 

Malnutrition

Notre monde est malade
• 3 milliards de personnes vivent avec moins de 14 francs par jour.
• I milliard n’a pas accès à l’eau potable.
• 2 milliards de personnes souffrent de malnutrition.

Maurice COLLIN
(RC GrenobleBelledonne)